Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2022

Départ le 6 novembre
Destination Pointe-à-Pitre !

Depuis sa création en 1978 par Michel Etevenon, la Route du Rhum – Destination Guadeloupe fait rêver grands et petits, jusqu’à devenir un réel objectif dans la vie d’un skipper.

Son parcours reste inchangé : depuis 44 ans, elle relie Saint-Malo à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, pays du rhum.

Devenue mythique, elle regroupe sur la ligne de départ les catégories de bateau les plus emblématiques de la course au large, qui s’apprêtent tous les quatre ans à affronter les 3542 milles (6562 km) de la transatlantique.

parcours officiel de la route du rhum - destination guadeloupe

© Route du Rhum – Destination Guadeloupe

La course en dates :

  • 1978 : Création de la course, 1ère transatlantique en solitaire, en réponse à la limitation de la taille maximale des bateaux
  • 1990 : Florence Arthaud entre dans la légende en étant la première femme à remporter une course au large en solitaire
  • 2002 : année record en termes de participants pour la transatlantique avec 58 concurrents au départ
  • 2018 : 123 marins au départ, avec un record de 7j, 14h et 21min détenu par François Joyon en Ultime

JEAN-PIERRE BALMES, UNE COURSE ATTENDUE_

Cette Route du Rhum – Destination Guadeloupe sera la seconde pour Jean-Pierre, qui a déjà participé à l’édition de 2018, sur laquelle il était arrivé 1er Catamaran et 5ème de la catégorie Multicoque. En revanche, cette année Jean-Pierre a choisi un bateau plus sportif qu’il y a 4 ans, le Class40 FULLSAVE.

« La Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018 est la dernière course que j’ai faite en solo. À l’époque, j’avais choisi un bateau plutôt confortable pour concourir, et je n’avais aucun objectif particulier. J’ai réalisé un bon résultat, et vécu des moments de course inoubliables. C’est d’ailleurs ça qui m’a donné envie de repartir, mais cette fois sur un bateau beaucoup plus sportif, qui demande bien plus d’engagement personnel. Il faut se concentrer à chaque instant, on n’a pas le droit à la moindre erreur avec ce type de

bateau. J’ai hâte de partir, et de voir jusqu’où je vais pouvoir le pousser ! »

Et si la Route du Rhum – Destination Guadeloupe n’est pas sa première, elle sera en revanche sa dernière grande course en solo. Ce qui compte le plus pour Jean-Pierre, c’est donc de prendre du bon temps à naviguer, à profiter de son bateau, tout en faisant la meilleure course possible

« J’ai un réel sentiment de plénitude et d’accomplissement personnel à faire cette course. Au début de ma carrière de skipper, la Route du Rhum – Destination Guadeloupe était un de mes objectifs. Je l’ai faite en 2018 et n’ai vraiment pas été déçu du voyage. Le fait de repartir sur cette course emblématique pour ma dernière solo me réjouit. Comme on dit, la boucle est bouclée ! »

jean-pierre balmes sur le bateau fullsave 148

UN IMPORTANT PROJET DE TRANSMISSION_

Entrepreneur passionné depuis de nombreuses années, Jean-Pierre a toujours été très attaché aux notions de partage et de transmission. Il en a même fait sa carrière, en reprenant durant des années la tête d’entreprises, avant de les transmettre de nouveau aux générations suivantes. Il a toujours attaché une grande importance à la transmission de l’ensemble des règles et valeurs originelles des sociétés, mais également à la pérennité de la stratégie et des contrats en place. C’est ce fil rouge qui a guidé sa vie professionnelle, tout comme sa vie de skipper.

D’abord, il est devenu Secrétaire Générale du CEM (Centre d’Entrainement Méditerranée – structure d’entraînement, préparation et suivi pour les athlètes de haut niveau), lui permettant ainsi d’échanger de manière quasi quotidienne avec les nouvelles générations de skippers, de les suivre dans leur parcours, etc., et ainsi pouvoir transmettre une partie de sa passion, de son savoir-faire et de son expérience de la navigation. Aujourd’hui, ce projet de transmission est devenu l’objectif premier de Jean-Pierre.

Gildwen Moriceau, Laurent Bacca et Jean-Pierre Balmes

En effet, à la fin de cette Route du Rhum – Destination Guadeloupe, Jean-Pierre a décidé de passer le flambeau à un jeune skipper, Gildwen Moriceau Loquen, avec qui il navigue déjà depuis quelques courses. Gildwen, espoir du CEM, a commencé par accompagner Jean-Pierre sur le retour de la Transat Jacques Vabre 2021, depuis la Martinique. Puis, ils ont eu plusieurs fois l’occasion de skipper ensemble sur différentes courses. Le jeune espoir qui, à ses débuts, se contentait d’observer les techniques d’un Jean-Pierre aguerri, a appris au fur et à mesure à barrer lui-même le Class40, jusqu’à finir par skipper seul le bateau lors de la DuoMax 2022, toujours sous le regard confiant de Jean-Pierre.

Au-delà de la navigation, Jean-Pierre a également su transmettre à Gildwen tous les aspects techniques du bateau, tels que la maintenance, mais également la recherche de partenariats, de financements, etc. qui font tout autant partie de la vie des skippers. Jean-Pierre ne mène donc plus seul ce projet de transmission, qui lui tient tant à cœur depuis toujours. À travers Gildwen, il transmet aujourd’hui ses valeurs et savoirs à toute une nouvelle génération de skippers.

Suivez le bateau FullSave sur le compte twitter dédié @FullSave148

Crédit photos