Les infrastructures régionales : des accélérateurs au service des territoires

schéma architecture avec morceaux de bois pour tribune infrastructures et territoires
Tribune du 04 octobre 2019

Plus que jamais, les territoires et leurs entreprises ont besoin d’infrastructures pour opérer les services numériques. Le numérique est vital pour le développement de l’économie des territoires. Les infrastructures sont un levier de compétitivité, elles participent à la souveraineté nationale tout en apportant des garanties de territorialité et des engagements de service. Tour d’horizon…

Datacenter et télécom, le duo gagnant

Un datacenter est conçu pour héberger des services et des ressources informatiques de façon sécurisée. L’objectif est de garantir une stabilité et une disponibilité constante dans le temps. Mais il n’est que l’un des maillons de la chaîne de valeur. La capacité d’un datacenter à servir un maximum de clients dépend de la qualité et de la densité de sa connectivité. De même, une connectivité locale Très Haut Débit (THD) reste indispensable aux entreprises afin de garantir un accès performant aux services hébergés localement ou dans le Cloud. Le retard national dans le déploiement des réseaux THD constitue un réel frein au développement des services, d’où le plan France Très Haut Débit mis en œuvre par l’état afin de permettre aux collectivités d’équiper la totalité de leur territoire avec une connexion performante. Pour les particuliers, cela se fait via le FTTH, et pour les entreprises via le FTTO. Gers Numérique a été un précurseur au niveau national dès 2013 en matière d’aménagement numérique de son territoire. Les infrastructures font partie intégrante des politiques d’aménagement et de développement des territoires et sont vues comme une valeur économique à l’échelle régionale. Elles contribuent à leur attractivité, favorisent l’implantation de nouveaux acteurs locaux et le développement d’écosystèmes numériques. Dès la création de FullSave, nous avons fait le choix de nous appuyer sur des fournisseurs de services régionaux afin de développer nos premières solutions. Il y a 15 ans, nos confrères toulousains hébergeaient leurs serveurs à Paris, ce que nous refusions de faire à l’époque. Bien que nous ayons depuis quelques années un backbone national, tous les serveurs de nos clients et toutes leurs données restent hébergés à Toulouse et en périphérie. A nos débuts, la transition vers le cloud n’en était qu’à ses balbutiements. Nous n’étions pas encore confrontés à l’emprise des GAFAM, et nos clients étaient déjà inquiets à l’idée d’externaliser certains services ou de faire « sortir » les données de l’entreprise. Aujourd’hui, la sécurité n’est plus un obstacle, mais cela reste une préoccupation majeure. Nos clients sont toujours soucieux de conserver une proximité géographique lorsqu’ils nous confient la responsabilité de leurs données. Historiquement, les certifications étaient réservées aux grandes structures plutôt parisiennes. À présent, les entreprises régionales sont en mesure d’être certifiées et d’apporter des services avec la même qualité. Dans notre ADN, nous avons toujours revendiqué le fait que c’est en maîtrisant l’intégralité de la chaîne technique que nous pouvons fournir la meilleure qualité de service. C’est important pour nous de nous y engager. Nous avons construit notre propre datacenter : TLS00 et nous avons fait le choix de déployer notre propre réseau fibre pour le raccordement THD de nos clients. Comme pour FullSave, les collectivités ont besoin de datacenters et de réseau Très Haut Débit pour le développement de leur territoire et de leurs entreprises. Nous voulons leur apporter des moyens avancés et une qualité de service identique à celles des entreprises de la métropole toulousaine.

Déployer un modèle éthique et régional

Depuis la création de FullSave il y a plus de 15 ans, nous avons toujours revendiqué notre ancrage régional et notre proximité avec nos clients. Être un hébergeur local, c’est construire une relation durable, transparente et de confiance avec des interlocuteurs qui se parlent et qui se rencontrent. La régionalisation des infrastructures permet d’avoir des garanties élevées de performance des accès grâce à la connectivité, tout en diminuant les coûts de raccordement. Notre indépendance nous permet de construire des projets multi-sites ne s’appuyant que sur nos infrastructures. Nous cherchons également à trouver un équilibre entre les dimensions environnementales, économiques, et sociétales, sans pour autant verser dans des effets d’annonce ou du greenwashing. Si nous parlons de critères environnementaux par exemple, un datacenter porte la consommation électrique des clients qui y sont hébergés. Nous avons mis en œuvre des actions de compensation. Nous avons souscrit un contrat d’énergie renouvelable avec notre fournisseur d’électricité́ pour chaque MWh consommé par notre datacenter ainsi qu’auprès du fournisseur coopératif Enercoop, dont l’approvisionnement s’effectue en circuit court auprès de producteurs locaux d’énergie renouvelable. Nous sommes résolument sur un modèle de déploiement régional, c’est-à-dire que l’hébergement et la totalité des traitements effectués sur les données de nos clients sont physiquement réalisés en région, sur notre réseau Occitan. Cela contribue à lever les difficultés et ambiguïtés liées à localisation physique des données. Les infrastructures sont une étape importante dans le maintien de la souveraineté numérique des entreprises françaises. Nous sommes une société de droit français, ce qui permet à nos clients d’avoir la garantie que serons appliquées les normes et lois françaises. Nos clients conservent la souveraineté et la propriété juridique de leurs données et nous nous engageons contractuellement sur la réversibilité des données. Cette transparence est importante à l’heure où la cybersécurité et la protection des données sont au cœur des préoccupations de nos clients. Elles sont renforcées par l’arrivée du RGPD il y a plus d’un an, qui a permis de poser un cadre plus formel. Avec le Patriot Act, le gouvernement américain a réussi à contraindre les entreprises à lui fournir un accès aux données. Être un acteur régional, ou même national, c’est aussi la volonté se soustraire de l’influence des géants américains du Cloud qui contrôlent une grande part des infrastructures mondiales. Ces garanties permettent à nos clients de ne pas être assujettis à des dispositifs gouvernementaux risqués. Cela leur permet de se concentrer sur le développement de leurs activités et ainsi progressivement passer du statut de TPE à PME et de PME à ETI.

Œuvrer dans les écosystèmes pour dynamiser la croissance territoriale

Le développement de datacenters, du Très Haut Débit et du Cloud de proximité constitue un terreau fertile au développement de nouvelles offres de services et à l’émergence d’écosystèmes numériques. Nous nous devons d’accompagner les entreprises à renforcer leur productivité, et conforter leur compétitivité en leur facilitant l’accès aux infrastructures numériques locales. Au-delà de l’offre technologique, il est impératif de faire en sorte que les entreprises se développent sur les territoires, mais surtout qu’elles aient envie d’y rester. Sur le bassin toulousain, l’intelligence artificielle et le développement de services autour de la donnée sont des secteurs en pleine effervescence pour lesquels les infrastructures sont indispensables. Le cluster du Digital113 qui fédère les acteurs de la filière numérique en région Occitanie continue de sensibiliser les élus, les donneurs d’ordre et les clients aux enjeux de souveraineté et de territorialité. Ensemble, renforçons la cohésion régionale des acteurs du numérique et de l’innovation en mutualisant les savoir-faire et bonnes pratiques. Digital113 agit de manière transverse à l’échelle régionale. Dans le télécom, et à l’échelle nationale, l’AOTA (Association des Opérateurs Télécoms Alternatifs) porte également la parole des territoires. Ils participent à une échelle locale à la concurrence par les infrastructures voulue par la régulation française des télécoms. Les opérateurs régionaux sont des acteurs essentiels à l’essor numérique et économique des territoires par la fourniture de capacités de raccordement en Très Haut Débit. Mon associé Hugues Brunel est Vice-Président de l’association AOTA pour défendre ces enjeux. Le numérique, les entreprises et les infrastructures sont au cœur de la croissance des territoires et nous souhaitons contribuer à cette réussite. Nous sommes depuis toujours engagés dans cette démarche. Nous cherchons au quotidien à être un acteur dynamique favorisant le développement économique régional.

Contact Presse

En savoir plus sur FullSave

Crédits photos