Fibre optique dédiée ou mutualisée : comment choisir ?

différents branchements de fibre optique
30 mars 2021

Le cœur d’une fibre optique est constitué de silice, et mesure seulement quelques microns de diamètre (c’est-à-dire qu’il est encore plus fin qu’un cheveu). Installée dans une gaine protectrice, son débit peut atteindre plusieurs dizaines de giga bits par seconde. Cela permet de faire transiter de grandes quantités de données informatiques pour les besoins en communication des entreprises, tels que l’utilisation d’Internet, la vidéoconférence, l’accès sécurisé à l’entreprise, la téléphonie sur IP, la sauvegarde, des applications cloud, etc.

La fibre a la particularité de conduire une lumière émise par un laser situé à son extrémité, permettant le transfert de ces données numériques sur de très longues distances. Le laser installé permet de définir le débit maximal que la fibre pourra supporter. Celui-ci peut d’ailleurs être remplacé par un laser plus puissant, afin de permettre un débit plus important tout en conservant la fibre optique déjà en place. Elle est ainsi capable d’offrir bien plus de débit et de fiabilité que les offres DSL traditionnelles (ADSL, VDSL , etc.), et c’est pourquoi elle est particulièrement plébiscitée par les entreprises nécessitant une connectivité adaptée à leurs usages, leurs besoins et leur croissance.

Et en termes de choix dans les abonnements à la fibre optique, autant dire que nous sommes servis. De nombreuses offres sont proposées par différents opérateurs télécoms / fournisseurs d’accès Internet. Elles se différencient notamment par les architectures, les débits ainsi que par les engagements de services proposés. En revanche, toutes ces offres s’appuient soit sur une fibre dédiée, soit sur une fibre mutualisée.

Mais alors, comment choisir entre un abonnement à une fibre mutualisée ou à une fibre dédiée ? Quels sont les principaux atouts de l’une ou l’autre solution ? Et comment savoir ce qui conviendrait le mieux à mon entreprise ? Pas de panique ! Nous faisons le point avec vous.

La fibre mutualisée

Définissons tout d’abord ce qu’est la fibre mutualisée : il s’agit d’une fibre « partagée », dite aussi FTTH (Fiber To The Home) ou FTTB (Fibre to The Building). La fibre optique est ici installée pour desservir plusieurs clients avec une même fibre à l’aide d’un répartiteur (l’ensemble d’un immeuble par exemple, d’un quartier, ou d’une zone industrielle).

Si vous optez pour un abonnement à une fibre mutualisée, votre opérateur devra donc relier la fibre du répartiteur à votre bureau ou local technique. Vos communications seront alors gérées de façon équivalente à celles des autres personnes présentes sur la même fibre que vous.

schema pour montrer le fonctionnement de la fibre mutualisée

Ses avantages

L’avantage principal d’une fibre optique mutualisée est son prix. En effet, le coût de sa mise en place ainsi que son coût mensuel sont souvent plus avantageux que ceux d’une fibre optique dédiée. Il n’est ainsi pas rare de trouver des abonnements à la fibre au même tarif que certains abonnements à des offres ADSL.

Un autre avantage de la fibre optique mutualisée est sa rapidité de mise en place lorsque les locaux de votre entreprise possèdent déjà une fibre. En effet, il suffit à votre opérateur de relier la fibre existante au réseau FTTH déployé, et vous pouvez par conséquent y avoir accès sous des délais extrêmement courts.

Il est également possible d’ajouter des services supplémentaires à votre offre, comme par exemple le classement et la priorisation des flux de votre entreprise : le principe ici est de réserver une part de la bande passante pour chaque service de l’entreprise (la téléphonie, le streaming, la navigation sur Internet, etc.) dans le but de pouvoir prioriser les services essentiels. Par exemple, il sera possible pour une entreprise de restreindre la part octroyée à la navigation Internet pour accroitre celle de la téléphonie (exemple pour un centre d’appel) en cas de forte utilisation du lien.

Ses limites

En revanche, la fibre optique mutualisée possède aussi certains inconvénients qui, selon les besoins de votre entreprise, peuvent être contraignants, voir éliminatoires.

L’un d’eux est notamment son débit : la fibre mutualisée ne permet pas de garantir le débit. En effet, comme elle est partagée entre plusieurs entreprises, son débit sera lui aussi partagé entre tous les utilisateurs qui l’exploitent en même temps. Cela implique que les débits de votre fibre pourront potentiellement être réduits aux horaires de bureau et en soirée pour les usages à domicile, car c’est sur ces périodes que votre fibre comptera le plus grand nombre de connexions simultanées. Le débit qui vous sera proposé par votre opérateur est donc un débit maximum théorique. Le débit montant (upload) et le débit descendant (download) sont également dissociés, l’upload étant généralement plus faible.

Ce partage de lien peut aussi s’avérer contraignant lorsque vous traitez des données sensibles, puisque vos données transitent sur la même fibre que vos voisins. (Nota bene : pour sécuriser vos systèmes d’information et vos communications, certains opérateurs peuvent également vous proposer des services de VPN, firewall, anti-malware, etc. qui pourront être inclus ou viendront en complément de votre abonnement.)

Enfin, les délais d’intervention en cas de dysfonctionnement du service sont généralement plus longs que sur de la fibre dédiée. Il est ainsi courant de voir des offres avec des délais de rétablissement de services pouvant aller jusqu’à plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

La FTTH est donc suffisante pour toute entreprise n’ayant pas nécessairement besoin d’une qualité de service élevée. En revanche, ce n’est pas la solution la plus adaptée pour une entreprise traitant des données ou des applications plus critiques, comme par exemple la gestion d’un nombre important de données, d’informations sensibles, etc., et ce quelle que soit sa taille.

Bon à savoir

Il existe également une offre FTTE (Fiber to the Enterprise), basée sur le système de la FTTH, mais davantage tournée vers les entreprises. Il s’agit d’une offre sur fibre mutualisée – avec débit asymétrique et non garanti – mais qui comporte certains engagements de services, tels qu’une GTR (Garantie de Temps de Rétablissement) par exemple, qui est inhérente à chaque opérateur, mais est en général de 24h.

Les offres FTTE s’appuient sur l’architecture déployée pour la FTTH, à la seule différence près que la fibre est mise en continuité depuis le Point de Mutualisation (et non éclatée comme pour la FTTH), permettant ainsi de créer une connexion dédiée depuis le PM jusqu’à votre entreprise.

Avec une offre FTTE, vous aurez donc accès à plus de sécurité et de fiabilité qu’avec une offre FTTH, mais toujours basé sur le principe de la mutualisation, soit du partage de la connexion Internet. Il peut néanmoins s’agir d’un bon entre-deux pour les entreprises traitant des données ou applications non critiques, mais nécessitant tout de même un certain nombre d’engagements de service.

La fibre dédiée

La fibre optique dédiée est, comme son nom l’indique, une fibre dédiée de bout en bout à son utilisateur. On l’appelle également FTTO (Fiber To The Office), car elle est directement raccordée à votre entreprise, depuis le nœud de raccordement optique le plus proche (NRO).

Avec une offre dédiée, votre entreprise sera la seule à bénéficier du débit de votre fibre, sans aucun partage avec d’autres entreprises.

schéma fonctionnement de la FTTO

Ses avantages

Les avantages d’une fibre dédiée sont nombreux.

Ses débits sont plus fiables que ceux de la fibre mutualisée. Ils vont de plusieurs dizaines de méga bits à plusieurs dizaines giga bits suivant l’offre souscrite, tout en étant garantis : cela signifie que le débit proposé par votre opérateur sera le débit réel dont vous bénéficierez, et non pas un débit maximum théorique.

Le débit proposé par la fibre dédiée est également symétrique : le débit montant (upload) est égal au débit descendant (download), c’est-à-dire que vous aurez le même débit en émission (envoi) qu’en réception.

De plus, vous êtes seul à utiliser la fibre qui vous est dédiée, et êtes donc seul à faire transiter vos données sur ce câble.

Quant aux délais d’intervention, en plus d’être garantis, ils sont bien plus courts sur une fibre dédiée que sur une fibre mutualisée. Ces derniers sont inhérents à chaque opérateur : généralement le délai de rétablissement (GTR) est de 4 heures, mais il peut être ajusté selon les engagements de services auxquels vous avez souscrit.

Ce type de fibre étant plutôt destiné aux entreprises, les possibilités de customisation sont bien plus complètes (sécurisation par une seconde fibre au parcours non colinéaire de la première, agrégations de liens, secours par un autre opérateur, etc.). Dans le même cadre, les équipes supports mobilisées pour ces offres sont formées aux contraintes et typologies de services dédiées aux entreprises.

Enfin, comme pour la fibre mutualisée, la fibre dédiée peut permettre la mise en place d’une priorisation des flux et d’une QoS (Quality of Service), répondant ainsi aux besoins de disponibilité des entreprises les plus critiques.

Ses limites

En revanche, il peut arriver que le prix du raccordement en fibre dédiée soit plus onéreux qu’un raccordement mutualisé. En effet, chaque raccordement est unique et personnalisé selon vos besoins, ce qui signifie que le câble dont vous disposerez sera installé uniquement pour vous. Son installation peut alors engendrer des frais supplémentaires en termes d’infrastructures, de déploiement, etc.

De plus, le coût de l’abonnement à une fibre optique dédiée est lui aussi plus important. Ce coût est justifié par la qualité de service fournie (fibre dédiée, avec un débit garanti et symétrique), et les engagements associés (délais de rétablissement en cas de coupure de service, etc.).

 La FTTO est donc certes plus coûteuse, mais elle vous permet d’avoir accès à une connexion Internet qualitative en Très Haut Débit de manière entièrement sécurisée et en haute disponibilité. C’est la solution idéale pour les grandes entreprises, les entreprises qui utilisent des applications critiques ou celles dont les besoins en termes de débit et d’engagement de service sont élevés.

Et donc, finalement...

Vous l’aurez donc compris, qu’il s’agisse d’une fibre mutualisée ou dédiée, les deux offres ont chacune leurs avantages selon les besoins et prérequis de vos activités. C’est évidemment sur ces critères qu’il vous faudra choisir l’offre qui correspond le plus à votre entreprise, en étudiant les besoins en débit que requièrent vos applications métiers.

Vous devrez analyser les usages que vous faites de votre connexion. En d’autres termes, pour quelle raison avez-vous besoin d’une connexion en Très Haut Débit ? Par exemple, l’utilisation d’un service Cloud, l’utilisation de services collaboratifs, le transfert de données, etc.

Il vous faudra également choisir un débit adapté en fonction du nombre de salariés de votre entreprise et des usages : plus vous aurez d’employés nécessitant une connexion Internet, plus vous devrez fournir un débit important.

Ensuite, il faudra évaluer le niveau de criticité de vos activités. Par exemple, si vous traitez des données aussi bien depuis votre entreprise que de façon nomade, si vous utilisez des services de VoIP, déployez des solutions Cloud, etc., alors vous devriez vous tourner vers une solution FTTO, qui vous garantira la sécurité de vos connexions et vous offrira un débit garanti et symétrique depuis n’importe quel environnement de travail.

Enfin, il faudra également évaluer le budget que vous serez en capacité d’allouer à votre abonnement fibre, la fibre optique dédiée étant généralement plus onéreuse, mais également plus qualitative que la fibre optique mutualisée, que ce soit dans l’offre de service, mais également de ses engagements (délais d’intervention, assistance à l’utilisation, etc.)

Mais avant toute chose, pensez à bien vérifier votre éligibilité ! En effet, même si le Plan France Très Haut Débit vise à équiper 100% du territoire français en Très Haut Débit d’ici à 2022, les zones non fibrées sont aujourd’hui encore nombreuses en France.

Quant aux raccordements en eux-mêmes, pour du FTTH vous serez soumis aux conditions d’éligibilité de votre zone géographique, ce qui signifie que si cette dernière possède déjà une liaison fibre, alors vous pourrez généralement être raccordé aisément sur celle-ci. Pour la FTTO en revanche, vous devrez vous rapprocher de votre opérateur pour voir si vous êtes bien éligible aux offres fibre. Le cas échéant, il prendra en charge les travaux de raccordement.

Enfin, d’autres critères que la fourniture d’accès à Internet peuvent également être pris en compte, comme les réseaux d’entreprises par exemple. En effet, si les différents services (MPLS, LAN2LAN, etc.) sont disponibles à la fois en FTTH et en FTTO, les engagements de services et configurations ne sont quant à eux pas équivalents. Un opérateur FTTH – en plus de ne pouvoir ne vous fournir que des services standards – ne pourra pas prendre d’engagements sur les débits, car dans tous les cas, le lien empruntera une boucle mutualisée. En revanche, un opérateur FTTO, passant par une boucle dédiée, pourra quant à lui prendre des engagements sur la qualité de son service, avec un débit garanti délivré, une disponibilité assurée ainsi qu’une GTR. Il sera également en mesure d’adapter presque sur mesure les configurations de vos services de réseaux d’entreprise, selon vos besoins et prérequis.

Chez FullSave, nous vous proposons un abonnement à une fibre optique dédiée pour une connexion à Internet en Très Haut Débit, pouvant aller jusqu’à 10 Gbps. Ce débit est garanti et symétrique, et vous profiterez d’une Garantie de Temps de Rétablissement de 4h maximum en jours ouvrés, et 24/7 en option. Nous vous proposons également des services modulables et additionnels tels que des solutions de réseaux d’entreprise, solutions de sécurisation, téléphonie d’entreprise, hébergement Cloud, housing en datacenter, etc.